L'histoire de notre épicerie

Chouette, une épicerie !

Chercher, trouver, promouvoir et vendre le bio français, voilà la mission que se sont donnée Maud Zilnyk et Lucio Hornero, les fondateurs de l’Épicerie Générale.

Cette épicerie pas comme les autres, ouverte en 2011 à Paris, a fait du bio français un met hautement glamour, à consommer sur place ou pas.

Armée d’une deuxième boutique dans le 9eme arrondissement, l’Epicerie Générale amorce son ascension parisienne avec une chouette détermination.

Lucio Hornero lutte contre l’industrialisation et la mondialisation en défendant une agriculture de saison qui protège la nature en nourrissant l’homme... tout ça derrière son comptoir à l’Epicerie Générale. Chef de projet socio-culturel puis producteur évènementiel, Lucio est aujourd’hui heureux et épicier. Il recrute, forme et motive l’équipe de la chouette qui connaît et défend le produit. Plus qu’une équipe, c’est une armée d’ambassadeur du chouette, bio, français que Lucio a mis sur pieds.

Maud aime faire et refaire le tour de France pour dénicher de nouveaux produits rares. Rencontrer un éleveur, discuter avec tous ces artisans du goût qui se battent pour une alimentation bio, savoureuse et saine. Merchandiseur chez Givenchy, chargée des nouveaux concepts de boutiques pour les Galeries Lafayette, c’est sans une hésitation que Maud fait un 360° de la mode à l’épicerie. Riche de cette expérience elle fait de son Epicerie Générale la plus belle vitrine du bio français.

Grâce à l’Epicerie Générale on consomme bio, français et de saison. On réapprend qu’une tomate n’est pas faite que d’eau, le jambon de plastique, l’huile d’olive de gras. On fait ses courses avec plaisir, en mettant de la couleur, en pensant à un bon dîner. Bref la chouette remet de la saveur dans nos assiettes qui, si l’on ne se méfie pas, se remplissent vite de tout, sauf de bons produits riches en nutriments. Et surtout on y apprend à consommer avec plaisir et non obligation.

Moins mais mieux ! Chouette !

Violaine Bellecroix